samedi 17 septembre 2016

Oh temps suspends ton vol...

 
Le lundi 24 mars 1986, il y a 11135 jours, Clyde BARROW (Bonnie and Clyde) aurait eu 77 ans, Steve MC QUEEN 56 ans ; depuis 81 ans Jules VERNE s’était éteint…
 
Une forte tempête a touché la France avec des vents atteignant 115 km/h sur Clermont-Ferrant (63). La foudre serait à l’origine du drame de l’usine d’aluminium d’Issoire faisant 4 morts et 25 blessés.
Dans le golfe de Syrte, il y eut des affrontements armés américano-lybiens.
Aux Etats-Unis, le film Out of Africa de Sydney Pollack remporte six oscars…
4 ans plus tard, Alice Sapritch nous quittera et 13 ans plus tard, l’incendie du tunnel du Mont Blanc fera 39 morts…
 
Ce jour-là , à Clermont-Ferrant, -la faute aux rafales de vents ?- Oh temps suspends ton vol- une moto percute violemment l’arrière d’un véhicule arrêté au feu tricolore…­ – Arrêt sur image - Le temps s’arrête et ta vie s’est arrêtée à ce moment … tu avais 26 ans.
 
Au téléphone, tu me disais que le climat était froid en Auvergne, que tu pensais venir me voir bientôt à Paris…tu n’a même pas su que j’allais te faire tonton…Je ne le savais pas moi-même…Tu était mon frère le plus proche : nous n’avions que trois ans d’écart et mes souvenirs d’enfance se passent à tes côtés devant tes constructions de Meccano, nos parties de Monopoly et les courses à vélo (avec un bout de carton dans les rayons pour faire plus de bruit)…
 
 Regardes, tu n’as pas vieilli, tu seras toujours jeune pour moi.
 
Comme le dit si bien Francis Cabrel, je t’aime et je t’aimerai.
 

mardi 13 septembre 2016

Jean ARNEAU


Jean ARNEAU / ARNAUD   Sosa 550


(recherche du 13.09.2016)

 
En reprenant cette fiche, je vois que j’avais noté un décès en 1776 à Bédenac.
Effectivement, il y a bien ce décès en page 10 du registre BMS 1772 / 1791 :
mais rien ne m’assure que c’est « mon » Jean ARNEAU :
 
 
Pas de nom d’épouse, pas de lieu-dit pour m’aiguiller…

Comment ai-je eu connaissance de Jean ? par le mariage de sa fille sûrement :
Allons voir. Le mariage est en page 30 du registre BMS 1753 / 1771 :


Effectivement, Marie ARNEAU est la fille de Jean ARNEAU et Marie DUPAS ; ils sont de Bédenac et toujours en vie à cette époque en 1760.
Donc le décès de Jean ARNEAU pourrait bien être celui du père de Marie.

Bon, comment je continue maintenant ? en essayant de trouver la naissance de Marie ? Son âge n’est pas mentionné à son mariage : je vais y aller à tâtons…

Je commence la recherche dans le registre BMS 1736 / 1752.

Déjà, à la page 10, je trouve une naissance d’une Jeanne ARNAUD en 1737, mais elle est fille de Jean ARNAUD et Françoise DUPAS – à moins d’une erreur sur le prénom de la mère, ce ne serait pas le bon couple, mais je note quand même, la suite me le dira.

Et page 18, voilà la naissance en 1740 de Marie fille des mêmes parents :
Serait-ce la Marie que je recherche ? : elle aurait l’âge, 20 ans au mariage.
Et dans ce cas-là , l’erreur sur le prénom de la mère serait lors du mariage où elle est prénommée Marie comme sa fille qui se marie… ???

Bou diou, que ce n’est pas facile à démêler ! Je continue…

Pas d’autre naissance jusqu’en 1748. Y en a-t-il d’autre avant 1737 ?

Sur le registre précédent donc BMS 1712 / 1735, je trouve en page 73 la naissance d’une fille Françoise en 1735…et encore une naissance en 1733 (page 67) d’un fils Pierre : c’est quand même étonnant que je ne trouve que ce couple, pas d’autres naissances ARNAUD !

Encore une naissance en 1730 (page 59) d’une Marie ARNAUD : celle-là ne m’arrange pas car cela me donne deux Marie qui peuvent potentiellement épouser en 1760 Jean FAURE !
En plus, je ne trouve pas de décès ARNAUD lors de mes recherches…

Et une autre naissance en 1728 (p.46) d’un fils André ARNAUD et toujours ces mêmes parents : Jean ARNAUD et Françoise DUPAS.

Je pense de plus en plus que ce sont bien les bons parents et qu’il y a eu une erreur dans le prénom de la mère au mariage !!!
Et je trouve leur mariage le 22.10.1726 (page 40) où j’apprends que Jean ARNAUD est originaire de la commune de Lapouyade en Gironde – me voilà revenue dans mon fief de recherches :

 
 
Est-ce que Jean ARNAUD aurait eu un frère aussi prénommé Jean qui aurait épousé une Marie DUPAS ? c’est possible et c’est à vérifier…

Direction Lapouyade (33) et le registre BMS 1687 / 1750 où j’ai la bonne surprise de voir que le curé a noté les mariages de 1698 à 1750 à la fin du registre (de la page 74 à la page 108) : mais pas de trace d’un mariage ARNAUD X DUPAS !

Qu’est-ce que je fais maintenant ?

Peut-être qu’en cherchant s’il existe d’autre mariage ARNAUD sur Bédenac vers 1760, il pourrait s’y trouver un mariage d’un frère ou d’une sœur de Marie ARNEAU ? Je vais tenter cette option.

Reprenons le registre BMS 1753 / 1771 sur Bédenac.

En page 41 pour l’année 1766, je trouve le décès de Françoise DUPAS âgée de 60 ans (donc née vers 1706) mais là encore rien n’indique si c’est l’épouse je Jean ARNAUD (ou sa veuve) et pas de lieu-dit non plus :
 

 
Enfin je trouve un mariage d’un enfant en page 59 année 1772, Thomas ARNEAU (tiens je n’ai pas sa naissance !) journalier fils de Jean ARNEAU et feue Françoise DUPAS (cela correspond, Françoise décédée en 1766) :
 

Jeanne MARCHAIS l’épouse est de Laruscade (33) et on produit des certificats des curés de Lapouyade (33) et Reignac (33) : de nouvelles communes à explorer…

En témoin, nous trouvons Jean ARNEAU (sûrement le père), François ARNEAU (un frère, un oncle ?), et Jean FAURE (tiens ne serait-ce pas l’époux de Marie ARNEAU ?)

J’ai de plus en plus la conviction que le couple Jean ARNAUD et Françoise DUPAS sont les bons parents de Marie.

Un autre indice qui m’oriente vers la véracité de cette hypothèse : les parrain et marraine de Jean ARNEAU né en 1775, fils de Thomas et Jeanne MARCHAIS, sont : Jean FAURE et Marie ARNEAU !

Bon allez, c’est dit ! j’adopte le couple Pierre ARNEAU/ARNAUD et Françoise DUPAS comme Sosa 550 et 551, ce qui nous donne :

Il reste à savoir quelle est leur fille Marie qui épouse en 1760 Jean FAURE : je
pense que son acte de décès m’aiderait à le savoir, mais ceci est une autre histoire…
 
 
 

dimanche 11 septembre 2016

Catherine ARDONNEAU


Catherine ARDONNEAU     Sosa 1127


(recherche du 10.09.2016)



Ce que je sais d’elle : elle est donc épouse de François BOISSON (ou BUISSON), il décèdera à Laruscade (33) en 1745.

Ils ont au moins 4 enfants connus à ce jour.

Si je me réfère au site des AD33 en ligne, je vois que j’ai consulté toutes les ressources qui sont en ligne :



Il reste encore deux registres non exploités, mais il me faudra faire appel à l’entraide et trouver une personne pour aller consulter et photographier les actes avant 1712.

Voyons ce que je sais d’autre : Catherine est toujours vivante en février 1745 lors du mariage de sa fille Berthomée (ou Barthélemie) avec Pierre PRADIER :

Son époux François BOISSON (BUISSON) décède donc en décembre de la même année :
 En septembre 1746 elle est toujours présente au mariage de son autre fille Marie avec Antoine ARNAUD :



Jusqu’en 1748, Catherine n’apparaît sur aucun acte, ni en marraine, ni en témoin.
Passons au registre suivant (BMS 1748 / 1758) et continuons la recherche.
 (le vicaire TAYAC nous dessine un joli bandeau !) :


Finalement, en page 136, je trouve son décès le 05.02.1758 et il fallait avoir l’œil car l’acte est en bas de page et un peu déchiré :
 

 
 A son décès, Catherine est dite âgée d’environ 65 ans, ce qui nous donnerait une naissance vers 1693, un mariage avant 1713.
Et je n’ai pas le nom de ses parents.
D’ailleurs le patronyme ARDONNEAU n’apparaît dans la période 1714 / 1748 sur les actes de Laruscade qu'à partir de 1745, avec le mariage de Bernard BERNARD et Françoise ARDONNEAU.
(complément du 14.09.2016)
Grâce à l'amabilité d'une gentille bénévole qui s'est déplacée aux AD33, je sais que le registre 4E 3289 BMS a une belle lacune entre 1695 et 1737 : donc très peu de chance de continuer par l'état-civil; reste les actes notariés...A suivre....

 

 
 

samedi 10 septembre 2016

Pierre ARDELLIER


ARDELLIER Pierre dit La Brinieix      Sosa 862


(recherche du 08.09.2016)

Je trouve que cette fiche est plutôt pal mal renseignée : mariage, enfants, décès…
Il me reste son acte de naissance à trouver pour boucler la recherche dans l’état-civil.
S’il est né sur cette commune de St-Méard-de-Drône, je devrais pouvoir la trouver si j’en crois les renseignements donnés sur le site des Archives de la Dordogne :

 
Maintenant, il faut que je vois si je peux décrypter l’écriture de cette époque…
Et une très bonne surprise m’attend avec une écriture très compréhensible, donc
Commençons la recherche par le registre BMS 1628 / 1792 (l’année 1712 débute page 509) :
Pas de naissance en 1712, je m’en serais doutée ! l’âge est toujours plus ou moins approximatif ; continuons…Bon rien, de 1710 jusqu’en 1720.
Et ce patronyme n’apparaît pas dans les parrains ou marraines, ni en témoins !
 
Reprenons le mariage dès fois qu’une indication m’aiderait :

Pas d’autre paroisse d’indiquée que celle de St Méard.
Par contre, je me rends compte que Pierre ARDELLIER est témoin sur presque  tous les actes précédents son mariage, depuis le mois de juillet 1739 ( ce qui pourrait correspondre à la date de son arrivée dans la paroisse).
En 1747, Pierre est toujours présent dans les actes comme marguillier, avec Martial MOURGOUX, mais pas une seule fois on ne rencontre son patronyme ARDELLIER (ou HARDELLIER).
Bon, y a pas : il n’est pas originaire de St Méard, ce garçon !
Il me reste à me lancer sur une recherche en « escargot » autour de St Méard pour tenter de trouver son origine…
 

mercredi 7 septembre 2016

Marie ALLEMANDOU


ALLEMANDOU Marie         Sosa 1437


(recherches le 06.09.2016)


 

Ce que je sais : elle est l’épouse de Guillaume ROMMAGERE
Avec lequel elle a eu au moins deux fils :

Guillaume ROMMAGERE ° 21.01.1730 Grignols (24)-en fait Bruc de Grignol
Sicaire ROMMAGERE ° 06.06.1732 Grignols (24) –trouvé aussi à Bruc.

Son fils Guillaume (Guillien) épouse le 06.02.1755 à Grignols (24) Marguerite LACROZE. Marie est-elle toujours vivante et présente à ce mariage ?

Je ne trouve rien sur le registre BMS 1750 / 1790 (5MI05901_002) qui correspond à la paroisse de Bruc.
 

Hop là ! un petit historique s’impose :
Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la paroisse de Bruc (Bruc était le siège de la paroisse, à quelques centaines de mètres de Grignols) dépend encore de la châtellenie de Grignols.
Regardons voir sur le registre BMS 1746 / 1792 (5MI05905_002) de Grignols

Oui l’acte de mariage est bien là à la page 114 :



Aucune mention de la mère de l’époux…Dommage !

Je regarde quelques pages de plus et je trouve en page 116 une naissance :
le 22.03.1755 né et baptisé Helie ROUMAGE fs de Guilen ROUMAGERE et Marie LAUDU à Polignac…Peut-être de la famille ? A vérifier plus tard.
 
Bon qu’est-ce que je fais maintenant ? Soit je cherche le décès de Marie ALLEMANDOU après 1755, soit je reprends avec les naissances de ses fils et je remonte le temps pour trouver son mariage avant 1730 avec Guillaume ROMMAGERE … ???
 Allons voir les naissances…
 

C’est dans le registre BMS 1686 / 1733 (5MI05905_001) à la page 35 que je retrouve la naissance de son fils Guillaume ROMMAGERE :
 
 
Donc nous sommes bien sur la paroisse de Bruc de Grignol.
 Au passage, qu’est-ce qu’il écrivait bien le vicaire de Bruc !!!

 
 
Malheureusement pour moi, les pages précédentes du registre énumèrent des actes concernant les familles MORIN et LESCURE sur une dizaine de pages…puis on arrive en 1700, 1696, 1711, le tout en vrac, des actes isolés et plus de trace du patronyme ALLEMANDOU !
Allez, je reprends le registre après 1730, date de la naissance de Guillaume, le premier fils trouvé…

Le 12.04.1732 je note une Guillioune ALLEMANDOU du village de Champroueix à Neuvic qui est marraine de Guillioune BOS…
Et aussi le 04.05.1732 une Catherine ALLEMANDOU de Vallereuil : 
On ne sait jamais, cela pourra peut-être me donner de nouvelles pistes de recherches….
Ah ! voilà le deuxième fils Sicaire ROMMAGERE que j’avais noté, né le 06.06.1732 (p.143) au village de Toupy :
Et le 03.04.1733 (p.178), je trouve le décès de Guillaume ROMMAGERE âgé d’environ 60 ans : est-ce bien l’époux de Marie ALLEMANDOU ?

 
C’est ce que j’avais noté lors de précédentes recherches…à voir ! Si vraiment, il ne se trouve plus de naissances de ce couple, je pourrais y voir la confirmation.
 
Tout compte fait, ce n’est peut-être pas le bon Guillaume car il semble y avoir d’autre naissance. Mais difficile de se prononcer quand on voit l’état de l’acte en 1734 (p.204) :
La mère est bien nommée Marie ALEMANDOU et le prénom du père semble commencer par Gui…comme Guillaume. Est-ce bien une fille de mon couple ?
Continuons…Ah, la ténacité paye ! Encore une naissance en 1739 (p.265) : on notera que le patronyme s’écrit ROUMAGERE

Donc le Guillaume trouvé décédé en 1733 n’est pas l’époux de Marie, mais il est peut-être le père de son époux. ? On verra par la suite.
 
Une nouvelle naissance le 26.03.1741 (p.295) où le patronyme est noté ROUMAGIERE, et toujours dans le village de Toupy :

 
Bilan de la journée :
-         la recherche de Marie ALLEMANDOU s’est transformée en recherche des naissances des enfants qu’elle a pu avoir avec Guillaume ROMMAGERE
-         J’ai passé page à page tout le registre de BMS 1686 / 1733 de la paroisse de Bruc de Grignol – qui se termine en fait en 1746
-         J’ai trouvé trois nouvelles naissances pour le couple
-         La fiche de Marie ALLEMANDOU n’a pas plus de renseignements qu’en début de recherche…
Bon, demain est un autre jour, je reprendrais cette recherche pour trouver au moins le décès de Marie ALLEMANDOU.